Vendredi 16 avril 2021

L’important, c’est le Christ (Colossiens 3,5-11)


Lire le texte

Revêtir l’être nouveau, comme une parure, un vêtement qui couvre toute notre personne: quelle belle invitation, n’est-ce pas? Certes, Paul s’adresse à des gens venus du paganisme qui avant de connaître Jésus-Christ vivaient une vie avec ses vices et ses séductions: le sexe, l’argent, la colère, la malfaisance, la calomnie. Son message est assez clair: des chrétiens ne doivent plus vivre comme les autres. Il y a un avant – un être ancien –, et un après – un être nouveau. Entre les deux, une rencontre: Jésus-Christ, le Ressuscité qui appelle à une vie nouvelle, à la lumière de la résurrection. Aujourd’hui encore, comme il y a deux mille ans, les mêmes vices tourmentent notre humanité, nos communautés et notre être, et brisent les relations. La débauche sexuelle et la cupidité sont des dieux qui nous détournent du vrai Dieu. La colère, la calomnie, la méchanceté blessent notre prochain et le cœur de Dieu. Mais Dieu nous appelle à être des êtres nouveaux, par un chemin quotidien d’attachement au Christ, un chemin où «Dieu, notre créateur (nous) renouvelle continuellement à son image» (v. 10). Car pour l’être nouveau que nous sommes appelés quotidiennement à être, l’important, ce qui compte, ce n’est pas la rose, comme l’a chanté Gilbert Bécaud, mais «le Christ, qui est tout et en tous» (v. 11).

Linda Sibuet

Prière: Libère-moi, Seigneur, de tout ce qui me sépare de toi. Revêts-moi de cette parure nouvelle chaque jour. Que mon être soit toujours en chemin vers toi, vers ta perfection.  

Référence biblique : Colossiens 3, 5 - 11

Commentaire du 17.04.2021
Commentaire du 15.04.2021