eerv_couleur_si_sitesReconnue par la Constitution vaudoise, l’Eglise réformée reçoit de l’Etat les moyens d’accomplir sa mission au service de tous en fonction du nombre de protestants annoncés officiellement. Il est donc capital que l’effectif des protestants corresponde à la réalité et que chacun se déclare au Contrôle des habitants de Commune de résidence. Cette annonce est gratuite, et ne prend que le temps de vous rendre au greffe !

.
Conséquence pour vos impôts?


Il faut le savoir que, contrairement à d’autres cantons, se déclarer « protestant « , « catholique » ou « sans confession » revient au même, et n’a pas d’incidence sur les impôts vaudois (pour tout citoyen vaudois, l’impôt ecclésiastique est obligatoire et correspond au 0,5% de votre impôt).

.
N’oubliez pas vos enfants!


En déclarant votre enfant « sans confession » (ou en ne disant rien si les parents ne sont pas les deux protestants, ce qui fera de lui un « sans confession » automatiquement), vous ne recevrez aucune information de votre paroisse. Toutefois, vous pouvez contacter le secrétariat paroissial pour vous annoncer, mais vos données auront de la peine à être mises à jour, si vous ne le faites pas vous-mêmes, si vous venez à déménager. Comme le fichier paroissial est coordonné avec celui du contrôle des habitants cantonal, toute annonce faite officiellement à votre contrôle des habitants sera automatiquement transmise à votre paroisse.
Votre appartenance religieuse permet aux responsables des Eglises de vous renseigner sur leurs activités, sur les rencontres pour les enfants, les jeunes, les adultes et les aînés.

.
Couples mixtes (conjoints de confessions différentes) : précisez la confession de votre enfant. Il n’a pas besoin d’être baptisé pour avoir une confession. Si vous ne donnez aucune précision au Contrôle des habitants, votre enfant sera inscrit comme « sans confession ».
En cas d’hésitation, vous pouvez en parler avec votre pasteur ou à votre curé.

Inscription de la confession au Contrôle des habitants facilitée depuis septembre 2016
A la suite des réorganisations du Contrôle des habitants voulu par l’Etat, diverses difficultés ont entaché la transmission des données des protestants réformés à l’EERV et à ses paroisses. Depuis que la déclaration de la religion n’est plus obligatoire, les Eglise enregistre une baisse du nombre de personnes qui se rattachent à elles. Ces difficultés d’ordre juridique, ou techniques parfois, ont fait l’objet de discussions intensives avec le Service de la population (SPOP) de l’Etat de Vaud. Dès le 1er septembre 2016, un formulaire agréé par les services de l’Etat est mis à disposition. Il permet aux personnes non déclarées de communiquer facilement leur demande d’être rattachées, elles ou leurs enfants, à l’une des trois communautés religieuses actuellement reconnues dans le Canton de Vaud (Eglise Réformée, Eglise Catholique, Communauté Israélite).
Ce formulaire, très simple, est téléchargeable ICI !